Un Été Wharton

Dans la famille Wharton, voici Norman, le père, collectionneur de grains de riz gravés et écrivain à ses heures ; Edith, la mère, qui a de la magie au bout des doigts et sait dompter les biches ; Gigi, la fille, rêveuse au grand coeur ; Perly, le chien un peu pataud ; Cornélius, le perroquet dyslexique. Ils passent, comme tous les ans, l’été dans leur maison de vacances des Bois Noirs, où chacun vaque à ses fantaisies. Un matin, le facteur leur livre un drôle de colis ; à l’intérieur se trouve Jamie, un jeune garçon du même âge que Gigi. C’est le fils d’Andrew, le frère terrible de Norman. Mais Jamie n’est pas le compagnon de jeu dont pouvait rêver Gigi : son père l’a abandonné à la naissance et depuis que sa mère est partie « au ciel », une tempête émotionnelle s’agite en lui. Alors, il a inventé un jeu qui rend les adultes complètement chèvre, un pouvoir magique qui lui permet de faire les pires bêtises en toute impunité. Fascinée, Gigi est bien décidée à suivre 09l’initiation !

● Chez mon libraire*
– Là, le Grand Patatras ! Je le vois !

Jamie la rabroua :

– Idiote ! Ce n’est qu’un monticule de matelas !

Gigi recula, son pied accrocha un pneu qui percuta en roulant un fauteuil à bascule qui déséquilibra une commode qui perdit un tiroir emportant avec lui de nombreuses paires de skis, une vieille chaîne stéréo et un renard empaillé. Le grenier s’écroulait. Le Grand Patatras leur barrait le chemin de la trappe. Jamie s’engouffra dans un édredon et Gigi le perdit de vue. Quelque chose lui toucha l’épaule.

– AAAARGGGGHHHH !!!! hurla-t-elle.

C’était Jamie, enfoui au creux d’un abat-jour.