Chère toi que je ne connais pas

À travers les mots d’une petite fille qui écrit à une étrangère nouvellement arrivée dans sa classe pour l’inviter à goûter, le lecteur découvre le sort des réfugiés.

La description de l’invitation, emplie d’une excitation mêlée de curiosité, se poursuit tout au long de l’album jusqu’à la rencontre, simplement dessinée.

Par petites touches, au travers de cet accueil bienveillant, c’est la vie de cette réfugiée avant la guerre qui est évoquée : une vie pas si différente de celle de la petite fille qui l’accueille aujourd’hui.

 

Sans préjugés ou peur de l’autre, celle-ci se réjouit de découvrir une autre culture, une autre langue, et pourrait apprendre bien des choses aux adultes.