Gaël Bordet

Gaël Bordet est né en 1975. Après avoir vécu ses dix premières années en Afrique, d’abord en Côte d’Ivoire puis au Sénégal, où il a rêvé d’être mousquetaire du roi, explorateur des Cités d’Or, ou Capitaine du Nautilus, il est finalement devenu sociologue pour essayer de comprendre pourquoi ces métiers indispensables avaient disparu. Puis il a découvert qu’il pouvait redevenir mousquetaire, capitaine et explorateur en écrivant des romans.

 

Profondément attaché au continent africain, Gaël Bordet n’a cessé d’en explorer la diversité des traits culturels, les contrastes, les imaginaires et les formes d’expression artistiques les plus variées. Depuis quelques années, il s’est proposé de partir sur les traces de son grand-père, Joseph Kerharo, spécialiste de la pharmacopée traditionnelle de l’Afrique de l’Ouest. Le roman Djoliba est irrigué par ce cheminement et cette quête identitaire.

 

Gaël Bordet a publié une nouvelle et trois autres fictions chez d’autres éditeurs dont Le cas Rubis C chez Bayard récompensé notamment par le Grand Prix de l’Imaginaire 2012.

 

Djoliba – La vengeance aux masques d’ivoire est son premier roman publié chez Helium.