TRIBU_COUV

Une tribu dans la nuit

Skip est un adolescent solitaire et artiste. Ballotté d’une famille d’accueil à une autre, il fugue jusqu’à ce que Billy, un vieux SDF, l’accepte à ses côtés. Mais la guerre éclate. Lorsque la ville est bombardée, Skip et Billy tombent sur Max, un petit garçon désemparé, seul au milieu des décombres. Tous trois se réfugient alors dans un parc d’attractions abandonné. La survie, faite de débrouillardise et de jeux, s’organise tant bien que mal. L’adolescent à la dérive devient Skipper, un garçon responsable des autres. Un jour, paraît Tia, ballerine d’à peine quinze ans, avec son nourrisson dans les bras. Comment sera-t-elle accueillie par cette famille insolite ? Et pourront-ils, tous ensemble, affronter des lendemains aussi incertains ?

Un roman lumineux, à la force cinématographique.

« Une fête foraine n’est pas le genre d’endroit où l’on s’attend à rencontrer une ballerine par un après-midi de pluie. C’est pourtant là que nous avons découvert Tia. Au début, j’aurais voulu qu’elle ne soit jamais venue. Nous étions parfaitement bien, à trois : Billy, Max et moi. Nous aurions pu nous passer de veiller sur quelqu’un de plus, surtout une ballerine. Pire : elle avait un bébé. On ne pouvait pas choisir l’un ou l’autre ; ils constituaient un lot, comme un échantillon gratuit de mayonnaise collé sur un sachet de salade. La fille ne ressemblait pas à une danseuse quand nous l’avons trouvée. Elle ressemblait juste à une fille, dans son grand manteau rouge et ses bottes de motarde noires bien trop larges pour ses jambes maigres. Sa peau avait la couleur de la lune et ses longs cheveux volaient autour de son visage tels des fils d’araignée. Elle était assise sur un cheval blanc, de côté, à la manière des dames de l’ancien temps. Le bébé n’était qu’une bosse sous son manteau. »