La Ménagerie d’Agathe

Éric Chevillard fait l’inventaire des jouets de sa fille Agathe, dont il constate les écarts de formes, de matériaux, de taille et de fonction avec les animaux du monde réel : « les vrais canards ne sont pas en plastique ». Agathe ferait bien de se méfier, ces compagnons si innocents, si doux, si malléables (la girafe Sophie émet un coup de klaxon quand on l’écrase) sont, dans la réalité, des êtres sauvages et indomptables.

Des textes surprenants, servis par des croquis et des dessins naturalistes.