MOLECULE_couvnondefargu_2014+09+11

On est tous faits de molécules

Un roman sur le deuil, la différence et « l’interaction moléculaire » des relations humaines.

« Oh, purée ! Mais t’es tellement infect ! si tu crois que je ne sais pas ce que tu trafiquais hier avec cette couverture… »

« Pas du tout !, j’ai répondu, plus fort que j’aurais souhaité. J’étais en train de respirer les molécules de ma mère ! »

Voilà. Je l’avais dit. Elle m’a dévisagé. « Quoi ?! » J’ai tenté d’expliquer. « Le corps humain est fait de billions de molécules, O.K. ? » « On s’en fout. »

Stewart, treize ans, carrément « geek » sur les bords, a perdu sa mère deux ans auparavant. Mais son père ayant entrepris de refaire sa vie, voilà qu’ils emménagent avec une femme et sa fille, jolie et superficielle, qui prend tout de suite son nouveau

« frère » en grippe. Forcés de cohabiter, les adolescents doivent composer (de manière diamétralement opposée !) avec le deuil, qu’il soit réel ou symbolique, mais, surtout, avec ses conséquences. Chacun, traumatisé à sa manière, se retrouve forcé de faire preuve, devant les aléas de la vie, d’une sacrée résilience.

Lorsque Ashley, si soucieuse des apparences, découvre que son père est devenu homosexuel, c’est le pompon. Stewart l’aidera-t-il à voir les choses autrement ?…

Le texte construit à deux voix alterne entre le récit écorché vif et cérébral de Stewart, franchement insupportable, et celui plus ignorant (mais proprement hilarant) d’Ashley. Ce livre révèle une grande sensibilité au genre humain et rend attachants, à travers l’humour, même les personnages les plus odieux.

Enfin, des clins d’œil aux personnages des trois romans précédents de Susin Nielsen (Violette et Phoebe de Dear George Clooney… ! Cosmo de Moi, Ambrose… !) ne manqueront pas de ravir les lecteurs.

Susin Nielsen / Traduit par Valérie Le Plouhinec

9782330039332 / 13,90 €

248 p. / broché / 14,5 x 20 cm / roman adolescent
Pour découvrir un extrait, cliquer sur ce lien http://issuu.com/heliumeditions/docs/mole__culesprempages
Susin Nielsen travaillait sur des séries télévisées. En 2006, elle publie son premier roman pour les adolescents. Le Journal malgré lui de Henry K. Larsen (hélium, 2013), son troisième roman, a reçu le Governor General’s Literary Award, le plus prestigieux prix littéraire canadien, deux mois après sa parution.

Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère ? (2011) et Moi, Ambroise, roi du Scrabble (2012) sont également parus chez hélium. Susin Nielsen vit à Vancouver avec sa famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *